Faire fructifier un capital par le biais d’un contrat d’assurance vie

Faire fructifier son capital assurance vie

On a la capacité de distinguer aujourd’hui plusieurs moyens de placer son argent, et on ne peut nier que l’assurance vie s’avère être une solution particulièrement fructueuse. Il s’agit d’un produit financier que l’on pourrait comparer aussi à une épargne : elle nous permettra de disposer d’une rente après de sa vie active, ou de créer un patrimoine qui pourra être donné à sa disparition.

L’assurance vie et ses particularités : ce que vous devez savoir

Autre atout de ce produit financier, sa fiscalité est particulièrement intéressante, notamment dans le cadre d’une succession. L’imposition ne sera effective que sur la quotité de la plus value, si l’on retire son capital.

On profitera d’une exonération des droits de succession, pour les montants n’allant pas au delà de la somme de 152.500 €. Au delà de ce chiffre et jusqu’à 700 000E, c’est un barème de 20% qui sera appliqué, ce qui est particulièrement intéressant.

Au sein des qualités de l’assurance vie, il est important d’évoquer le fait qu’il n’y ait pas de plafond : ainsi, il est envisageable de déposer des euros sur son assurance vie à volonté, sans qu’il n’y ait de plafonnement.

Difficile de citer quelle est la typologie d’assurance vie la plus intéressante : par contre, chaque souscripteur aura la capacité de sélectionner le contrat qui lui correspondra parfaitement, multisupports ou non, avec ou sans aléas.

Inclure des SCPI dans son assurance vie

Une bonne idée est d’allier ce produit bancaire avec les SCPI, sachant que ces deux placements financiers sont à la fois vertueux et aptes à se compléter.

C’est pour tout ce qui a trait aux gains réalisés grâce à la location d’appartements, que les SCPI sont utilisées, ces quatre lettres voulant dire société civile de placement immobilier.

Utiliser dans un même produit financier assurance vie et SCPI n’est pas la possibilité la moins risquée, mais c’est particulièrement rentable, via le fait que les bénéfices liés aux locations seront moins taxés, l’une des raisons qui font l’attrait de cette possibilité.